Création d’entreprise : Quel statut juridique adopter ?

Publié le : 07 avril 20234 mins de lecture

Si vous voulez créer une entreprise, il faudra d’abord penser au statut juridique de votre future entreprise. Le meilleur statut est celui qui vous apporte un bon équilibre entre la protection sociale et la rémunération du gérant. Donc, il faut d’abord revoir votre situation et la maturité de votre projet. C’est tout ça qui va déterminer le meilleur statut juridique pour votre future société. Voici quelques conseils pour bien choisir un statut juridique pour entreprise.

Minimum d’investissement et minimum de risque : l’entreprise individuelle

Le principal statut juridique des créateurs des sociétés est l’entreprise individuelle. C’est simple à mettre en place, pas cher et en cas de problème vous pouvez protéger votre habitation des dettes professionnelles. Ce statut est utilisé par les artisans et par les professions libérales. Le fait de choisir un statut juridique pour entreprise individuel présente peu de risque d’investissement pour différentes raisons. Vous payez vos cotisations d’impôt et sociales à base de tous vos bénéfices. Il est très de mettre des réserves pour financer vos futurs investissements. Après avoir payé toutes vos charges de fonctionnement, le reste est estimé comme étant un revenu. Seule votre habitation principale est couverte de droit. A part cela, tous vos biens pourraient être saisis en cas de dette professionnelle. Il est difficile ou presque impossible de trouver des financements pour les entreprises individuelles.

EURL ou SARL : investissement et risque plus important  

Ces statuts sont les plus utilisés dans la création d’une société. L’EURL et la SARL sont des sociétés autoentreprise. De ce fait, choisir un statut juridique pour entreprise EURL et SARL vous procure des avantages avec un coût de création très bas et un mode de fonctionnement très simple. La création demande plus de financement et il est obligatoire de réaliser des bilans annuels. En tout cas avec ce système, vous bénéficiez de beaucoup d’avantages. Vous ne payez pas d’impôt sur les revenus ni sur les cotisations sociales mais uniquement sur les rémunérations déclarées. Une partie du bénéfice intégrée aux réserves de financement pour éventuel futur investissement n’est pas imposable. Votre compétence se limite uniquement au capital. Vous pouvez facilement trouver ou obtenir des financements extérieurs ou bancaires. Ce statut rassure les clients plus particulièrement ceux qui sont en B2B. En tant que dirigeant d’une entreprise SARL, vous faites partie des travailleurs indépendants. Il est conseillé de payer des cotisations au RSI.

Une excellente protection sociale : SAS ou SASU

Le statut juridique SAS (ou SAU en cas où il n’y a qu’un associé unique) se développe de plus en plus surtout si le créateur a plus de 40 ans. Créer une société SAS ou SASU est très couteux mais il offre plusieurs avantages. Le gérant peut avoir un statut personnel gérant salarié qui touche une paie et l’entreprise verse des cotisations sociales comme pour un simple salarié. Vous bénéficierez aussi de protections salariales en exception des protections chômages. C’est ce statut qui est adapté si vous voulez optimiser vos bénéfices.

Plan du site