Comment réussir la vente de son officine de pharmacie ?

Publié le : 15 février 20214 mins de lecture

Comme pour tous les fonds de commerce, la vente de votre officine de pharmacie requiert une étude préalablement approfondie. D’autre part, la pharmacie est un secteur d’activité spécifique, il y a des règles à suivre pour faire estimer sa valeur et par la suite, fixer le bon prix pour sa cession. De plus, l’accord donné au futur acquéreur doit faire l’objet d’une autorisation d’achat accordée par le Conseil Régional de l’ordre des pharmaciens.

Une évaluation commerciale et financière

Avant sa cession, vous devez évaluer votre officine de pharmacie. Ce n’est pas une chose aisée, cependant, vous pouvez fixer le bon prix de vente avec Pod ou faire estimer cette valeur par des professionnels. Cette évaluation sera principalement basée sur la valeur comptable de l’officine, qu’on obtient à partir d’une analyse du taux de marge du chiffre d’affaires sur l’année, de la masse salariale, de la valeur du stock, ou selon un multiple de l’EBE ou les deux à la fois.

La réalisation d’un audit commercial de l’officine, qui permettra de dégager les points forts et les faiblesses de l’établissement. Les relations avec les clients et fournisseurs entrent dans cette évaluation commerciale.

Une évaluation contextuelle

D’autres critères sont pris en compte pour faire estimer le prix de vente d’une officine de pharmacie. Le lieu où se situe la pharmacie est très important. Sa valeur augmente si elle est proche d’un centre de santé ou d’un ou de plusieurs cabinets médicaux, avec un parking à proximité. Sa valeur sera moindre si d’autres pharmacies se trouvent dans la même zone géographique ou si elle se situe dans un quartier isolé. L’existence d’autres services fournis impacte l’estimation du prix, comme la vente de produits de soins par exemple.

Un acte de vente bien détaillé

Vu la spécificité du domaine de son activité, détailler la vente d’une officine de pharmacie est très important. Le fonds de commerce proprement dit inclut la licence d’exploitation, l’enseigne, les outils de production ainsi que les contrats de travail et d’assurance. Si vous êtes propriétaire du local, vous en établirez un acte de vente séparée. Une liste détaillée des procédures mises en place permettra au futur acquéreur d’avoir une vision sur le fonctionnement global de votre officine : gestion de stock, passation de commandes et leur réception. Les éléments suivants doivent également figurer dans l’acte de vente : 

  • L’inventaire du mobilier,
  • L’inventaire du stock de médicaments et de produits de parapharmacie, 
  • Un contrat de sécurité sur l’ensemble de l’officine, 
  • Un contrat de dépannage des équipements informatiques et logiciels utilisés,
  • La situation du personnel des employés de l’officine ainsi que leur qualification

Plan du site